Agence de communication à Nîmes

Nîmes, agence de com à Nîmes. Eolica est une agence de communication proche de Nîmes, la ville avec un accent ! pour toutes les entreprises de Nîmes et ses alentours Eolica peut apporter des services de web agency (création et gestion de sites internet), agence de communication conseils en publicité; Notre agence peut aussi réaliser les packaging des nombreuses sociétés du secteur agro-alimentaire de Nîmes et de la Camargue toute proche.

Nîmes c’est aussi (Site officiel) :

Avec près de 150 000 habitants et un territoire de 16 150 ha, Nîmes est la vingtième plus grande ville de France.

Dotée d’un riche patrimoine, la ville est labellisée d’Art et d’Histoire.

« Oxygénée » par 409 ha d’espaces verts publics et 1200 hectares de massifs forestiers, entretenus avec soin, la Ville affiche « 3 fleurs » au label des Villes et villages fleuris. Nîmes est aussi Ville santé OMS et Ville amie des enfants.

Les monuments romains, par leur majesté et leur exceptionnelle conservation, contribuent amplement à forger l’identité de Nîmes. Erigés voici 2000 ans, la Maison carrée, les arènes, le castellum divisorium ou encore les vestiges de l’enceinte romaine font, à juste titre, la fierté des Nîmois.

Contemporaine, culturelle et dynamique
Dans les années 1980, la Ville a fait appel à plusieurs architectes de renommée internationale : Sir Norman Foster pour l’aménagement de Carré d’Art, musée d’art contemporain et bibliothèque ; Jean Nouvel pour Némausus, bâtiment de logements sociaux d’avant-garde ; Jean-Michel Wilmotte pour les rénovations, entre autres, du Théâtre et des Halles, et tout récemment concepteur des Allées Jaurès.

Contemporaine, Nîmes l’est aussi à travers la riche vie culturelle qui s’y déploie toute l’année. Les différentes scènes accueillent des artistes de renommée internationale, des créations théâtrales audacieuses, de grands spectacles à voir en famille.
Quant aux ferias, qui mêlent traditions locales et musiques actuelles, ce sont des temps forts de l’agenda nîmois ; on vient de loin, même de très loin pour vivre ces jours et ces nuits intenses.

 

Economie (Wikipédia)

Après avoir traversé des années de sérieuses difficultés, textiles, chaussures, la ville semble avoir retrouvé depuis 2000 le chemin de l’essor et du dynamisme économique grâce, entre autres, au dynamisme de Montpellier et d’Avignon. L’environnement nîmois devenu relativement attractif est un gage de succès pour les entreprises qui s’installent dans les zones d’activité créées et leurs capacités d’accueil sont dépassées. Ces résultats encourageants ne doivent pas faire oublier que la résorption du chômage demandera de persévérer dans les efforts.

Les chiffres communiqués par l’INSEE l’attestent. Ils fournissent pour 2006 l’indice d’un taux de chômage qui reste préoccupant puisque voisin de 14 % et supérieur au taux de chômage qui affecte le département du Gard et le territoire national. Les données particulières(1999) concernant les zones urbaines sensibles de Valdegour et Pissevin[24] sont encore plus préoccupantes et méritent une attention particulière. Dans ces îlots de précarité, sur une population de 16 030 habitants représentant une population active de 5 665, 2 502 chômeurs ont été recensés, soit 44, 2 % de cette population ; et sur les jeunes de 15 – 24 ans de ces quartiers le taux s’élève à 54,7 %.

La population active nîmoise se compose pour 36,4 % d’employés, pour 22,4 % de professions dites intermédiaires, pour 21,6 % d’ouvriers, pour 12,5 % de cadres et autres professions intellectuelles, pour 6,6 % d’artisans, commerçants et chefs d’entreprise. Les actifs des professions du secteur agricole ne comptent que pour 0,5 % de la population active.

Pour maintenir le rythme du nouvel essor économique, la ville avec l’aide de la communauté d’agglomération « Nîmes Métropole », et la Chambre de commerce et d’industrie de Nîmes-Bagnols-Uzès-Le Vigan, dont la ville est le siège, cherche à valoriser ses atouts. Les efforts déployés pour améliorer la situation économique portent en particulier sur l’extension des zones d’activités économiques. La zone d’activité de Grézan avec ses 90 entreprises[27] procure quelque 1720 emplois principalement dans la logistique. La zone du parc scientifique et technique Georges-Besse spécialisée dans les hautes technologies et les nouvelles technologies de l’information (NTIC), compte 70 entreprises[27] et apporte environ 320 emplois. La zone franche urbaine (ZFU) de Pissevin-Valdegour avec l’attractivité de ses avantages fiscaux temporaires pour les entreprises a prospéré de façon assez significative. Son attractivité a favorisé, mais sans doute pas dans de suffisantes proportions, l’emploi dans les quartiers classés en zones urbaines sensibles (ZUS) qui reste encore à un niveau trop élevé. Toutes ces zones ont fait l’objet d’extensions et les nombreuses demandes d’installations venant d’entreprises souhaitant s’y installer créent une situation encourageante.

 

Principaux médias locaux

  • Le Midi Libre : journal quotidien le plus distribué
  • La Marseillaise : édition gardoise du quotidien provençal
  • Nimes-actu : Actualité de Nimes et de sa région, Agenda, Communiqués, Clips vidéo, présent sur le web, depuis 2005.
  • Nimes-Entreprises.com – Web Magazine Économique et Annuaire Multimédia et multilangues (Français, Anglais, Allemand et Espagnol) des entreprises de Nimes et du Gard, agenda des sorties professionnelles, articles économiques et juridiques, recherche et offres d’emplois ciblées sur le département du Gard.
  • La Gazette de Nîmes : hebdomadaire
  • Sortir à Nîmes : Agenda des sorties et loisirs sur Nîmes et le Gard.
  • Télé Miroir : télévision locale,
  • Nemausus.com : Découverte de Nîmes et les bons plans de sorties.
  • France Bleu Gard Lozère : du réseau Radio France
  • Radio Classique fréquence 89.7
  • Radio Alliance fréquence 103,1 : radio protestante locale
  • RAJE fréquence 102,5
  • RTS fm fréquence 106,6
  • RFN (Radio Fréquence Nîmes)